Limites dans une relation

Limites : Ce qu’elles sont et comment les établir

Les limites sont un pilier de toute relation saine, qu’elle soit romantique ou autre. Dans un scénario idéal, ce sont des outils visant à s’assurer que chacun impliqué dans une relation se sent en sécurité et à l’aise. Les limites sont des limites mises en place pour vous protéger des dommages et des souffrances. Les limites s’opposent au concept de règles, qui sont des restrictions imposées à autrui dans le but de contrôler quelqu’un d’autre et ne font pas partie d’une dynamique de relation saine. En résumé, les limites sont du ressort du « je ferai » et les règles du « tu ne feras pas ».

 

Quelles sont les limites saines et comment les établir ?

 

Les limites sont pertinentes dans divers aspects de nos vies et il existe cinq types, notamment les limites physiques, temporelles, émotionnelles, matérielles et sexuelles. Vous n’êtes pas obligé de justifier pourquoi vous avez une certaine limite, mais cela ne fait pas de mal de donner le contexte si vous vous sentez ainsi poussé. Voici une brève description de chaque type de limite :

Physique : des limites qui incluent l’espace personnel, le contact physique et les besoins physiques tels que le repos. Exemple : Je n’aime pas les étreintes, puis-je vous proposer une poignée de main ?

Temporelle : des limites qui protègent la façon dont vous passez votre temps et combien de temps vous le consacrez à différents engagements. Exemple : Je ne peux pas rester au travail au-delà de mes heures prévues.

Émotionnelle : des limites qui respectent vos sentiments, votre énergie et votre travail émotionnel. Exemple : Passer du temps de qualité ensemble est important pour mon bien-être émotionnel, pouvons-nous prévoir une soirée pour passer du temps sans utiliser nos téléphones ?

Matérielle : des limites qui se réfèrent à vos attentes concernant le partage d’objets et de possessions. Exemple : Vous pouvez emprunter ma voiture pendant mes heures de travail, mais en dehors de ces heures, j’ai besoin d’y avoir accès.

Sexuelle : des limites qui définissent le type d’intimité sexuelle que vous souhaitez, à quelle fréquence, quand, où et avec qui. Exemple : Prenons le temps de nous connaître avant de nous engager dans une intimité physique.

Il est important de se rappeler que les limites les plus efficaces reflètent les valeurs et les besoins individuels de chaque personne. Dans cette optique, examinons quelques questions de réflexion qui peuvent vous aider à déterminer vos limites dans vos relations :

  • Comment souhaitez-vous être touché et par qui ? Comment souhaitez-vous que votre famille interagisse physiquement avec vous, le cas échéant ? Et vos amis ? Vos collègues ?
  • Comment pouvez-vous organiser votre temps pour vous acquitter de vos responsabilités et répondre à vos propres besoins ? De combien de temps seul avez-vous besoin, le cas échéant ? Combien de temps souhaitez-vous investir dans différents secteurs de votre vie, tels que le travail, les amitiés, la romance, etc. ?
  • Y a-t-il des sujets qui vous mettent mal à l’aise à discuter, et lesquels sont-ils ? Comment cette sensation de confort varie-t-elle en fonction de la personne avec qui vous êtes ? Avez-vous besoin d’établir des limites de conversation différentes pour différentes relations ? Avez-vous des sujets déclencheurs pour lesquels vous pourriez envisager de définir des limites ?
  • Vos flux de médias sociaux vous procurent-ils un sentiment de bien-être ? Si ce n’est pas le cas, quels éléments pourraient être supprimés ou ajoutés pour changer la situation ? Comment consommez-vous les informations, et trouvez-vous que votre consommation est plus efficace qu’épuisante ? Quel rôle joue la consommation de médias dans votre vie ? Existe-t-il un moyen de l’améliorer ? Comment la consommation des médias actuelle vous fait-elle vous sentir ?
  • Quelles activités/interactions boostent votre énergie émotionnelle ? Lesquelles la drainent ? Savez-vous quand vous ne pouvez pas supporter plus de poids émotionnel ?
  • Quels objets préférez-vous garder privés ? Qui est autorisé à accéder à ces objets, le cas échéant ? Y a-t-il des moments où vous autoriseriez l’accès à ces objets ? À quoi cela ressemble-t-il ?
  • Qu’est-ce qui vous fait vous sentir en sécurité ou en insécurité pendant les relations sexuelles ? Quelles conditions vous rendront le plus à l’aise et à l’aise ?

 

Le danger de l’utilisation abusive des limites

 

Récemment, des discussions sur les limites et le langage thérapeutique ont été dans l’actualité lorsque l’ancienne partenaire de Jonah Hill, Sarah Brady, a dévoilé des messages entre elle et Hill. Les messages montrent que Hill a abusé du langage thérapeutique et des limites dans une tentative de contrôler Brady. Cet incident a souligné le besoin d’une exploration plus approfondie des limites personnelles dans le zeitgeist. Dans les messages, Hill énumère ce que Brady doit éviter de faire pour respecter ses « limites », y compris des choses comme surfer avec des hommes et publier des photos en maillot de bain sur les réseaux sociaux, même si ces deux éléments font partie de son travail en tant que monitrice de surf. Le premier drapeau rouge est qu’il dit à Brady ce qu’elle peut et ne peut pas faire, au lieu d’expliquer comment son comportement le fait se sentir et comment il réagira si elle fait ces choses.

Comprendre le but des limites personnelles est essentiel pour les établir efficacement. L’objectif des limites est de fixer des limites saines pour soi-même afin de protéger son bien-être émotionnel. Au lieu d’expliquer comment il réagirait en réponse au comportement de Brady, Hill a tenté de dicter ce que Brady devait faire. Il existe des moyens de travailler ensemble pour trouver une solution qui convienne à tous, mais aucun de ces moyens ne comprend un partenaire décidant de manière unilatérale ce qui est acceptable pour tous les intéressés. Le fait que Hill dise à Brady ce qu’elle peut et ne peut pas faire en présentant cela comme une limite lui permet de la contrôler sous le prétexte de « l’auto-soin ». Il s’agit d’une utilisation inappropriée du langage thérapeutique et de l’établissement de limites. Il est crucial de se rappeler que le langage thérapeutique, bien qu’il soit puissant et transformateur dans un contexte thérapeutique, ne doit jamais être utilisé pour saper ou contraindre autrui.

 

Conclusion

 

Les limites personnelles sont une partie intégrante des relations saines et de l’auto-soin. Elles définissent ce qui est acceptable et inacceptable dans nos interactions avec les autres en définissant nos propres réactions aux autres au lieu de contrôler ce que font les autres. En comprenant et en respectant les limites personnelles, vous pouvez établir des paramètres clairs pour favoriser la confiance mutuelle et l’autonomie. Il est essentiel de communiquer efficacement les limites et d’écouter activement les limites des autres. Les limites ne consistent pas à construire des murs, mais plutôt à définir l’espace où vous pouvez vous épanouir tout en entretenant des relations saines et épanouissantes. Si vous vous sentez incertain quant à la manière d’aborder la détermination, l’établissement et la communication des limites, envisagez de travailler avec un thérapeute qui peut vous guider à travers le processus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *